Projets passés

Dub blue

Description

Ce programme s’inscrit dans la mouvance actuelle qui allie les arts de la parole à la musique. Les jeunes participants, âgés de 15 à 19 ans, ont l’opportunité de suivre des ateliers d’écriture et de s’initier à la prose pour ensuite mettre leurs textes en rythme sous les conseils d’un musicien.

Au programme : découverte du travail de l’auteur et de la musique dub, ateliers de création littéraire et réalisation d’un spectacle.

EVE17_Dub_bleu_1

Informations pertinentes

La prose est la principale forme littéraire travaillée dans le programme.

Le dub est le genre musical abordé dans le programme.

C’est un genre qui a été inventé en Jamaïque à la fin des années soixante par Osbourne Ruddock, alias King Tubby. Producteur de reggae au talent et à la créativité incontestés, King Tubby démonte puis transforme en modulateurs de son toute sorte d’appareils électriques. Il utilise ensuite ces modulateurs dans la production de « dub plates », des moules en acétate de cellulose servant à la fabrication des disques vinyle, et avec lesquels les DJ jamaïcains testent l’impact de la musique auprès du public des sound systems, avant le pressage.

King Tubby expérimente sans cesse de nouvelles avenues et un jour, il grave un disque où la batterie et la basse occupent presque tout l’espace sonore et où la voix, quasi inexistante, est filtrée au moyen d’une réverbération. Ce nouveau son fait fureur dans les sound systems et le public en redemande.

Les MC profitent de ces versions instrumentales pour passer leur message; c’est la naissance d’un nouveau genre dont le spoken word, le rap, le hip hop, la jungle et bien d’autres courants musicaux contemporains sont de toute évidence les héritiers.

 

Les artistes

Michel Vézina

dub_bleu_Vezina_400px_credit_martine_doyon

Auteur de quatre romans : Asphalte et vodka (Québec-Amérique), Élise (Coups de tête), La machine à Orgueil (Québec-Amérique) et Sur les Rives (Coups de tête). Il a traduit Negrophobia (L’Incertain) de Darius James et co-écrit avec Pascal Jacob Désir(s) de vertige, l’École nationale de cirque, 25 ans d’audace (Les 400 coups). Il est chroniqueur à montrealexpress.ca, au magazine le Libraire et au Mouton Noir. Vézina est le fondateur et l’éditeur des Coups de tête (www.coupsdetete.com). Il a réalisé deux documentaires : Singing Bridges et Le 2116, André Fortin, cinéaste, et il anime avec Vander, depuis 2005, Dub & Litté, sound systems littéraires.

Vander

dub_bleu_Vander_288px

Le belgo-québécois Vander, multi-instrumentiste, auteur, DJ, réalisateur et producteur, est actif depuis plus de vingt ans sur les scènes d’Europe et d’Amérique du Nord, au sein de diverses formations (Les Frères Brozeur, Les Colocs, Vander dub expérience). Son style est largement influencé par le travail des King Tubby, Lee « Scratch » Perry, Linton Kwesi Johnson, mais ne rejette ni sa culture francophone, ni les métissages que permet l’universalité de la musique.

 

Jean-Philippe Catellier, vidéaste

dub_bleu_Jp_Catellier

Jean-Philippe Catellier est vidéaste depuis une dizaine d’années. Il poursuit actuellement une Maîtrise en communication à l’UQAM qui porte sur l’éducation aux médias et principalement sur la formule des ateliers vidéo auprès de jeunes vivant en milieux défavorisés. Il a testé cette formule à Buenos Aires, dans le quartier de la Boca, et plus récemment dans les quartiers Côte-des-Neiges et St-Michel à Montréal. Il participe aussi à divers événements en tant que poète et musicien.