Exercices d'écritures pour ados Intimidation

Mini max et maxi durs, Roselyne Bertin

Volet intimidation

Minimaxetmaxidurs_image

Résumé
Max Gentilhomme est petit. Très petit par rapport à ses camarades de quatrième. Trop petit pour passer inaperçu aux yeux de Pédro et de sa bande de maxi durs qui le prennent rapidement en grippe et ne cessent de l’humilier. Mais si petit soit-il, Max n’est pas à court d’idées.

Extrait
− D’abord, on aime pas les petits fayots qui se font bien voir des profs ! dit Pédro.
− C’est la meilleure ! J’ai rien dit, c’est Amandine qui voulait qu’on me change de place !
− Mais nous on s’est fait repérer par la Grangier et on a deux heures de colle ! Deux heures multiplié par cinq… tu dois payer pour dix heures de colle !
− Mais ce n’est pas moi qui vous ai collés ! J’y suis pour rien !
− T’avais qu’à pas répondre à la prof en faisant le malin…
− Ouais, t’avais pas à faire de l’humour !
− D’abord, j’aime pas l’humour, moi ! […]
− Et moi, j’aime pas les Gentilhommes, ce sont les affameurs du peuple ! lance un autre.
− Et moi, j’aime pas les nains ! dit Pédro.
− Et merde, je suis pas nain ! […]
Ils m’ont piqué mon sac et le vident : cahier de textes, cahier de brouillon, feuilles de copie, trousse, carnet de correspondance… Ils froissent mes affaires avec leurs sales mains et j’ai envie de pleurer.
− Bon, je suis petit, d’accord, et alors ? Qu’est-ce que vous voulez que j’y fasse ?
− D’abord, que tu reconnaisses que tu es un nain.
− Mais puisque je te dis…
Aïe ! Le coup est parti et je l’ai reçu en plein sur l’oreille. Qu’est-ce que ça brûle ! […]
− Alors, tu es nain ou tu es pas nain ?
− J’ai seulement un retard de croissance. Un nain, c’est quelqu’un qui…
Aïe ! Ça recommence. Ils s’y sont mis à plusieurs, ils frappent, ils pincent, en douce, mine de rien. Ils m’ont vidé ma trousse. Dedans, il y avait mon beau stylo Creeks, celui que j’ai eu pour ma fête. Ah ! je ne voulais pas pleurer, je ne voulais pas qu’ils me voient pleurer.
− Eh le nain, pleure pas, c’est les filles qui pleurent !
− Eh ! C’est pas le nain, c’est la naine ! crie l’un.
− T’iras te faire consoler par Amandine ! dit l’autre.
− Mais t’as pas beaucoup de chances avec elle, elle préfère les grands baraqués ! […]
− Toi, le nain, tu dois payer pour dix heures de colle. Aujourd’hui, ça fait une, t’en dois encore neuf. Si tu vas te plaindre, si tu racontes pour les coups et la trousse, demain on t’esquinte tous tes livres. T’as compris ?

Consigne d’écriture I
Max demande à Madame Grangier de retirer les heures de colle de Pedro et ses copains. Perplexe, elle exige des explications. Hésitant, au départ, Max finit par tout déballer.
Rédiger un texte à la première personne.
Minimum 400, maximum 600 mots.

Consigne d’écriture II
Max, embarrassé d’en parler à ses parents, envoie un email à Charlotte, sa sœur aînée
qui fait des études universitaires. Il veut quitter son lycée car il en a marre des brimades.
Charlotte lui répond en lui donnant des idées pour se débarrasser des “gros durs”.
Lettre à la première personne.
Minimum 350, maximum 600 mots.

Consigne d’écriture III
Trois collégiens de petite taille, fatigués des railleries des autres élèves décident de monter une pièce de théâtre où figurent des célébrités pas très grandes, elles non plus.
Choisir dix de ces célébrités dans le monde entier, toutes époques confondues ainsi qu’une citation qui reflète leurs œuvres ou leurs exploits. Les citations serviront d’amorces à des improvisations dans la pièce.
Par exemple: J’ai fait un peu de bien, c’est mon meilleur ouvrage. Voltaire.
Minimum 300, maximum 700 mots.

Consigne d’écriture IV
Max, exaspéré par ces insultes, contacte l’AQPPT, l’Association québécoise des gens de petite taille, qui lutte contre les préjugés à l’encontre des personnes atteintes du nanisme. Un des membres de l’association intervient dans la classe de Max.
Consulte le site et reconstitue les propos de cet intervenant.
Minimum 400, maximum 700 mots.

Consigne d’écriture V
Stimulés par l’intervention du membre de l’AQPPT, plusieurs élèves décident de monter un comité pour lutter contre toutes sortes de préjugés.
Énumère les préjugés qu’ils ont identifiés, et donne la raison de s’élever contre chacun de ses préjugés.
Minimum 350, maximum 800 mots.

bouton3bouton2 boutonachetez