Exercices d'écritures pour ados Intimidation

Rue des vautours, Claire Mazard

Volet intimidation

RuedesVautours

Résumé
Julien est dans l’impasse. Depuis qu’il s’est fait agresser par trois voyous dans la rue, il doit se soumettre à un odieux chantage et commettre des vols. Les racketteurs sont de vrais vautours : cassettes vidéo, champagne, et maintenant blousons en cuir ! Terrorisé, Julien n’en parle à personne. Que faire ? Continuer à voler ? Se transformer en vautour à son tour ?

Extrait
« Une nuit pour malhonnêtes »

Adossées à la benne, les trois silhouettes l’attendaient. Il se força à avancer. La pénombre l’empêchait de distinguer nettement leurs visages, mais Julien les connaissait déjà trop pour ne pas les deviner. (…) Sans un mot, Julien ouvrit son sac, tendit les cassettes. Il ne lui restait plus qu’à fuir, à courir le plus vite possible. Un bras le stoppa.
− Tu nous quittes déjà ? ricana Dents de Chacal.
Julien les avait affublés de surnoms : celui au rictus effrayant, Dents de Chacal, celui au borsalino, Chicago Bull, et le troisième, Œil d’Acier.
Menaçant, Dents de Chacal s’avança :
− Dis donc, tes conserves, l’autre jour, pas fameuses. Surtout le cassoulet !
− Et ton walkman, il était en promo ? persifla Œil d’Acier.
− On n’est pas n’importe qui, mon vieux ! ajouta Chicago Bull.
Dents de Chacal se planta devant Julien. Costaud, imposant, il le dépassait d’au moins deux têtes. « D’un seul revers de la main, il peut m’envoyer valdinguer de l’autre côté de la rue », pensa Julien en un éclair.
− Dans quinze jours, le 16 novembre, Yves aura dix-sept ans… Ah, c’est vrai, on ne s’est pas encore présentés… Mais il vaudrait mieux, comme on est appelés à se revoir.
Dents de Chacal désigna Chicago Bull.
− Yves, c’est lui, Vivi pour ces dames. Voilà Alex, ajouta-t-il en montrant Œil d’Acier. Moi, c’est Raoul, dit la Débrouille. Compris ? Alors, pour le samedi 16 novembre, pour l’anniversaire de notre pote, on compte sur toi. Il nous faut : du champ’, du bon, hein, pas du à cinquante balles la bouteille, du saumon, du pain brioché pour les toasts…
− De la langouste, suggéra Œil d’Acier en se léchant les babines, du foie gras, un gâteau…
− Un gâteau, bien sûr ! s’écria Dents de Chacal. Avec les bougies. Quel parfum, ton gâteau, Yves ?
− Au chocolat, énorme, avec des amandes !
Dents de Chacal expira sa bouffée de cigarette en plein dans le visage de Julien.
− D’accord ? hurla-t-il. Et pas question de raconter ça à tout le monde.
− Sinon, on expliquera à papa-maman ce que leur fils est devenu.
Julien recula.
− Un sale voleur ! Un voyou ! entonna Œil d’Acier.
− Une petite crapule, continua Chicago Bull.
− Si tu préviens les flics ou n’importe qui d’autre, on étrangle un à un tous tes oiseaux.
Dents de Chacal imita le bruit de petites têtes qui craquent. Le cœur de Julien se figea. Les oiseaux, comment pouvaient-ils savoir ?

Consigne d’écriture I
Julien contacte une radio locale pour exposer ses problèmes. Un journaliste qu’il connaît
lui propose de témoigner à la radio de façon anonyme, en déguisant sa voix.
Reconstituer le témoignage de Julien.
Minimum 350, maximum 600 mots.

Consigne d’écriture II
Après de multiples agressions, Dents de Chacal se retrouve en prison.
Julien et quelques-uns de ses copains décident d’aller lui rendre visite, de le confronter et aussi de lui proposer de participer avec eux à un atelier de théâtre éducatif.
Monter un dialogue entre Julien et Dents de Chacal où après des explications corsées, se dessine une tentative de réconciliation et d’expérimentation.
Minimum 400, maximum 800 mots.

Consigne d’écriture III
Un jour dans la vie d’Œil d’Acier. Dresser le portrait physique et psychologique
d’Œil d’Acier et imaginer 24 heures dans sa vie.
Ses habitudes, ses activités et les raisons de ses actes.
Minimum 450, maximum 700 mots.

Consigne d’écriture IV
De nombreux éditeurs qui ont entend Julien à la radio, appellent Radio Canada et demandent qu’une émission soit consacrée à ce sujet. Radio Canada prend contact avec des écoles dans cinq villes différentes et demande à cinq jeunes de s’exprimer, sous le sceau de l’anonymat.
Recréer le reportage à cinq voix, en donnant un pseudo à chacun, en indiquant l’âge et la ville d’où ils viennent et le récit d’un incident dont ils ont été victimes.
Minimum 500, maximum 800 mots.

Consigne d’écriture V
Julien, avec l’aide d’un détective, a fourni le buffet exigé pour célébrer l’anniversaire de l’un des voyous. La police débarque avant qu’ils n’aient pu déboucher le champagne.
Un policier fait un discours enflammé. Il décide de ne pas les arrêter cette fois, mais exige la visite obligatoire d’une prison de haute sécurité où ils seront brièvement enfermés dans une cellule, et une rencontre avec des détenus condamnés à la réclusion perpétuelle, susceptibles de leur donner quelques conseils. Il doivent décrire leur expérience de cette “journée carcérale” et faire des heures de travail communautaire.
Rédige le récit de Dent de Chacal que l’expérience a effrayé au plus haut point.
Minimum 450, maximum 700 mots.

bouton3bouton2 boutonachetez